The Burton Blog

Un départ plein d’élan : conseils pour les novices en VTT

Le VTT est un sport magnifique, car il permet de découvrir les plus beaux coins dans la nature, comme à la randonnée, mais avec l’avantage que vous n’avez pas besoin de refaire tout le chemin à pied. Par ailleurs, le VTT est le complément idéal du snowboard durant les mois d’été, et on verra souvent notre team rider Grilo ou nos ambassadeurs de marque Laura et Gabriel de Life in White sur leur vélo.

Tout en admettant que tout commencement est difficile, ces conseils vous faciliteront les débuts considérablement. Évidemment, nous ne savons que trop bien que quand on descend sur une piste de gravier escarpée pour la première fois et que l’on se retrouve trempé de sueur, on applique les freins trop fort et les roues se bloquent soudainement ou les bras font mal parce que l’on serre trop les poignées. Cependant, c’est un plaisir inouï, et surtout, on progresse à chaque sortie.

grilo-bike-07.jpg
Burton_LIWA_MTB-8-square.jpg

À prendre en compte en tant que novice à l’achat d’un VTT

En premier lieu, le vélo doit vous convenir, et nous ne parlons pas simplement de la couleur. Aujourd’hui, il existe un grand nombre de différents modèles de VTT pour toutes les utilisations. On distingue les VTT des catégories suivantes :

  • Crosscountry
  • Trail
  • All Mountain
  • Enduro
  • Freeride/Descente

On le voit, cette sélection à elle seule est très vaste ; il est donc préférable de faire une liste des endroits où vous souhaitez aller, de ce que vous appréciez et de ce que vous aimez le mieux.

Pour trouver le modèle de VTT qui vous convient, nous conseillons impérativement de demander conseil à un revendeur spécialisé. Il vous donne non seulement des conseils sur le modèle qui vous convient le mieux, mais également sur le matériau, la taille du cadre, la position assise et bien plus encore.

Une bonne alternative à l’achat immédiat serait de tester quelques modèles différents, afin de mieux les sentir. Si vous voulez acheter un vélo d’occasion, assurez-vous de demander à quelqu’un dans votre cercle d’amis qui en sait beaucoup sur les VTT, afin que vous ne payiez pas trop A, et B choisit le bon vélo pour vous.

Le bon équipement pour le VTT

Pour profiter pleinement du VTT, vous avez non seulement besoin du bon vélo, mais aussi du bon équipement :

  • Casque : Le plus important d’abord ! On ne peut en aucun cas renoncer à un casque, car la tête est l’une des parties du corps les plus importantes et doit être protégée au mieux. Il est important que le casque soit bien ajusté et n’exerce en aucun cas une pression - il est donc préférable d’essayer plusieurs modèles pour trouver le casque parfait pour vous.
  • Lunettes : Pour que rien ne tourne mal à la descente et que vous soyez protégé des rayons UV, vous devez absolument porter des lunettes pour faire du VTT. Les verres interchangeables peuvent également être un avantage - des lunettes sombres contre le soleil en montée et des lunettes claires en descente à travers la forêt.
  • Tenue : Bien sûr, vous pouvez également faire du vélo avec vos vêtements de sport conventionnels, mais des vêtements spécialement développés pour le VTT ont leurs avantages. La tenue parfaite pour le printemps et l’été est un short de vélo, un maillot, un short intérieur avec rembourrage de fessier et une fine veste de pluie. Pour l’hiver, il vous faudra encore quelques couches plus chaudes, comme un pull polaire et des pantalons longs pour vélo.
  • Chaussures : Tout d’abord, vous devez décider si vous souhaitez utiliser des pédales automatiques ou des pédales plates. Les deux systèmes ont leurs avantages et désavantages. Le mieux sera d’essayer les deux, puis de décider quel système est le mieux adapté à vos exigences. Pour des pédales automatiques, il vous faudra les chaussures adaptées, pour des pédales plates, vous pouvez vous équiper de chaussures pour VTT (par ex. Five Ten), offrant une bonne tenue sur les pédales.
  • Gants : Les gants de vélo procurent non seulement une meilleure tenue, ils protègent aussi l’intérieur de la main.
  • Sac à dos : Un sac à dos confortable, de 20 L environ suffit normalement pour ranger des encas, des vêtements, un kit de premiers secours, etc. Il est important que le sac à dos soit bien ajusté et puisse être réglé moyennant une ceinture sur la poitrine et sur les hanches, pour ne pas glisser durant la course.
  • Protections : Les protections de genoux et coudes peuvent être extrêmement utiles en cas de chute, et comme elles ne coûtent pas cher, il vaut mieux opter pour. Si vous aimez la vitesse à la descente ou si vous faites des sauts, vous devriez de plus réfléchir à une protection du dos.
  • Kit de premiers secours : Les chutes sont relativement fréquentes, et vous devez donc toujours emporter un kit de premiers secours au VTT.
  • Kit de réparation : Il suffit de rouler sur un objet tranchant pour avoir un pneu crevé. Un kit de réparation est donc indispensable pour vite réparer le pneu pendant la course et éviter de pousser le vélo jusqu’à la maison. Ce qu’il faut prévoir : multitool avec les principaux accessoires, pompe à air, pneu de rechange, kit de réparation du pneu, éventuellement un jeu de câbles de changement de vitesse, quelques maillons de chaîne et un poinçon de fixation.

Appliquer la technique adéquate

Surtout en tant que débutant, on a tendance à faire des erreurs qui font dépenser une force considérable. On ne devient pas un spécialiste hors pair du jour au lendemain, et il faut de l’exercice pour maîtriser le VTT. Les conseils suivants permettront d’éviter un grand nombre d’erreurs de novice, et vous verrez que vous aurez de plus en plus de facilité :

1. Adoptez la posture correcte

La meilleure technique ne pourra pas corriger une mauvaise posture de base. Comment faire :

  • Les pédales doivent être alignées en position horizontale.
  • Positionnez les pieds correctement sur les pédales en posant la plante du pied directement devant l’axe de la pédale.
  • Genoux et bras doivent être légèrement fléchis afin d’absorber les impacts et inégalités.
  • Le point de gravité du corps doit se trouver au-dessus du pédalier.
  • Le dos reste en position droite.
  • Placez l’index sur le levier de frein afin de pouvoir freiner à tout moment.

2. Regardez vers l’avant

L’une des erreurs les plus courantes en débutant le VTT est de regarder souvent vers le bas au lieu de regarder droit devant soi. Cependant, la prudence est de mise au VTT. Regardez donc toujours suffisamment vers l’avant, afin d’éviter des chutes.

grilo-bike-09.jpg (1).jpg

3. Sortez de la selle

Même s’il peut être confortable initialement de rester en permanence sur la selle, cette position peut provoquer des chutes, surtout à la descente. Notamment, en restant assis sur la selle, on perd une ressource très importante : les jambes ! Elles aident non seulement à mieux parer les chocs, mais aussi à mieux distribuer le poids. Le vélo aura de plus suffisamment d’espace et ne sera pas bloqué, en particulier en terrain difficile.

Burton_LIWA_MTB-20.jpg
grilo-bike-06.jpg

4. Utilisez les freins efficacement

Freiner n’est pas si simple, et il faut de l’exercice pour obtenir la bonne sensation de la force de freinage.

  • Position de base avec un doigt sur le frein. Les freins doivent être réglés de telle sorte que vous puissiez les actionner idéalement avec un seul doigt.
  • On les actionne simultanément en dosant les deux freins.
  • Le poids est en même temps décalé en arrière et vers le bas pour que la roue arrière ne perde pas en traction.
  • Si possible, le poids devra être réparti de manière uniforme sur les deux roues, pour qu’elles ne se bloquent pas.
  • La décélération maximale est atteinte juste avant que les roues commencent à se bloquer.

Astuce : Abaissez la selle à la descente afin de décaler le poids en arrière et d’éviter de vous renverser.

Burton_LIWA_MTB-33.jpg
Burton_LIWA_MTB-41.jpg

5. Choisissez la bonne vitesse

On peut s’imaginer que l’on s’entraîne mieux avec un rapport plus lourd, mais en réalité, on perd de la puissance inutilement. Passer à la vitesse inférieure facilite l’accélération, et de plus cela aide dans les virages et prévient une fatigue trop rapide.

6. Exercez-vous sans cesse

Un point principal du VTT est l’exercice. Essayez de vous faire plaisir, ne mettez pas la pression inutilement. Vous verrez que vous aurez de plus en plus de facilité, et vous apprendrez aussi en faisant des erreurs. N’ayez pas peur d’essayer du neuf, c’est le seul moyen d’adapter et améliorer en permanence votre technique.

Essayez un nouveau terrain

Même s’il peut sembler difficile au début de quitter la zone de confort, cela en vaut généralement la peine, car ce n’est qu’ainsi que vous pourrez tester vos limites et développer vos compétences. Nous aimons de plus la vitesse en tant que snowboardeur, ce qui rend le VTT encore plus attrayant.

Une fois que vous y aurez pris goût, ce sport ne vous relâchera pas si vite !


SHARE